Dossier : Mouvements Sociaux en Thailande

, par  Europe Solidaire Sans Frontières

Le mouvement démocratique thaïlandais ne cesse de se développer. Il défie l’oligarchie militaro-monarchiste, se confronte au couple royal et renoue avec les combats militants du passé. L’intronisation du roi Rama X a ouvert une crise de succession majeure. Plus profondément, tout un ordre archaïque se voit remis en cause.

Les jeunes Thaïlandais descendent dans les rues pour réclamer davantage de démocratie dans le pays et, fait inédit, une réforme de la monarchie. D’abord cantonnées à une jeunesse urbaine et aux campus des universités, ces manifestations n’ont cessé de prendre de l’ampleur, devenant la mobilisation la plus importante depuis l’arrivée au pouvoir de Prayut Chan-ocha en 2014.

Pour mieux comprendre ces mobilisations, nous publions un dossier spécial préparé par Europe Solidaire Sans Frontières.

En Thaïlande, les canards jaunes gonflables, héros incongrus des manifestants

Publié le 25 novembre 2020, par Courrier International

Lors des manifestations des 17 et 18 novembre en Thaïlande, des canards gonflables ont été brandis dans les défilés. Signe de l’inventivité du mouvement des jeunes Thaïlandais, qui ne faiblit pas et continue d’exiger des réformes constitutionnelles face à un régime inflexible.

Thaïlande : Vers une épreuve de force

Publié le 23 novembre 2020, par ROUSSET Pierre

Le gouvernement menace d’une sévère répression. Le mouvement démocratique appelle à l’extension de la mobilisation. Le 25 novembre s’annonce comme une première date clé.

Thaïlande : Le « compromis », un mot que personne n’a envie de conjuguer au sommet de l’État

Publié le 23 novembre 2020, par BERGUES Philippe

« La Thaïlande est le pays du compromis » affirmait le roi Rama X le 1er novembre dernier dans une intervention médiatique sans précédent sur Channel 4, lors d’une rencontre avec des bangkokois massés prés du palais royal. Cette phrase a eu pour effet de faire couler beaucoup d’encre dans ses commentaires et interprétations, que ce soit auprès des étudiants eux-mêmes, des ultra-royalistes, des journalistes et experts habitués à couvrir les affaires thaïlandaises. Et provenant de la bouche du monarque, elle a contraint le Premier ministre Prayuth de s’en emparer pour convoquer une session parlementaire afin de proposer une sortie de crise qui examinerait l’orientation du compromis siamois. Mais depuis, rien ne s’est passé. Notre analyste Philippe Bergues s’interroge.

En Thaïlande, face aux manifestations pro-démocratie, le premier ministre Prayut referme peu à peu la porte du compromis

Publié le 23 novembre 2020, par Gavroche Thailande

La crainte de voir le conflit politique en cours en Thaïlande s’intensifier apparait de plus en plus justifiée. Jeudi 19 novembre, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a déclaré que « toutes les lois existantes » seront appliquées contre les manifestants pro-démocratie. La loi draconienne sur le délit de lèse-majesté, qui n’a pas été utilisée depuis un certain temps, pourrait donc redevenir d’actualité.

Thaïlande : Piyabutr Saengkanokkul, membre du groupe controversé Nitirat

Publié le 21 novembre 2020, par Piyabutr Saengkanokkul, Piyabutr Saengkanokkul

Piyabutr Saengkanokkul, chargé d’enseignement en droit public à la faculté de droit de l’Université de Thammasat, est membre du groupe Nitirat. Agé de 32 ans, il a étudié en France pendant 8 ans où il a obtenu un doctorat en droit public. Il présente le groupe d’universitaires Nitirat qui fait parler de lui depuis l’an passé de par son combat contre l’influence des élites dans le monde politique.

Les manifestations en Thaïlande en cinq points – La mobilisation la plus importante depuis l’arrivée au pouvoir de Prayut Chan-ocha en 2014

Publié le 21 novembre 2020, par CABOT Cyrielle

Depuis plusieurs mois, les jeunes Thaïlandais descendent dans les rues pour réclamer davantage de démocratie dans le pays et, fait inédit, une réforme de la monarchie. D’abord cantonnées à une jeunesse urbaine et aux campus des universités, ces manifestations n’ont cessé de prendre de l’ampleur, devenant la mobilisation la plus importante depuis l’arrivée au pouvoir de Prayut Chan-ocha en 2014.

Voir en ligne : Europe Solidaire Sans Frontières

Navigation

Suivre Intercoll.net

Réseaux sociaux - Flux RSS