crise du politique

14 articles

  • Il se passe quelque chose en Colombie

    , par CETRI, Forrest Hylton

    La Colombie traverse un cycle de protestations, menées principalement par la jeunesse urbaine. Bien qu’il soit trop tôt pour se prononcer sur les changements et les continuités, avec une gauche quasi inexistante et une ultra-droite contre les cordes, cette vague pourrait finir par renforcer de nouvelles figures du centre progressiste.

  • Algérie : l’Hirak, un mouvement de longue durée

    , par Plateforme altermondialiste, Saïd Djaafer

    A quelques semaines du 22 février et alors que le régime a bouché le “trou” de la présidence, des écrits décrètent déjà “l’échec” du Hirak que l’on accuse tantôt d’avoir été trop “radical” ou de ne pas l’avoir été suffisamment, d’avoir refusé de “négocier”, de ne pas s’être “structuré”, de ne pas s’être doté de “représentants”. D’autres pointent l’absence de “pureté idéologique” d’un mouvement où l’on trouve un éventail assez large des courants idéologiques et politiques du pays.

    Ceux qui sont pressés de décréter l’échec du Hirak sont souvent ceux qui cherchent les mains “invisibles” qui tirent les ficelles. Mais à force d’être formatés par un système pervers, on finit par ne pas voir ce qui est visible : une société qui s’est remis en mouvement pour se réapproprier un État trop longtemps privatisé au profit de groupes restreints et au détriment du plus grand nombre. Ce mouvement là est inestimable et il ne s’arrêtera pas.

  • Amérique latine : offensives conservatrices et retour de la guerre de classe

    , par Antoine Pelletier, Franck Gaudichaud, Viento Sur

    Les pays d’Amérique latine vivent actuellement des conflits de classe très puissants, mais aussi une offensive violente de la part de plusieurs secteurs conservateurs et réactionnaires. Dans cet entretien réalisé par Antoine Pelletier, Franck Gaudichaud aborde la situation dans divers pays du sous-continent et les dynamiques des luttes en cours dans une période où sembler dominer l’instabilité et où s’exprime la colère des classes populaires face aux inégalités sociales, à la corruption des élites et à l’autoritarisme des systèmes politiques en place.

  • L’effondrement a commencé. Il est politique

    , par Alain Bertho

    Alors que des révoltes éclatent aux quatre coins du monde, gouverner aujourd’hui s’apparente de plus en plus à mener une guerre ouverte ou larvée contre les soulèvements des peuples et des êtres vivants, pour maintenir coûte que coûte un ordre de plus en plus discrédité. L’anthropologue Alain Bertho revient ici pour Terrestres sur cette « crise de la gouvernementalité » et sur la longue séquence de révoltes apparentées qui en sont à l’origine.

  • Face à la crise du Venezuela : que faire ?

    , par Plateforme altermondialiste

    Le Venezuela est plongé dans une grave crise sociale, économique et politique. Le décès d’Hugo Chávez, qui avait « refondé » le pays de 1999, a coïncidé avec un catastrophique déclin des prix du pétrole, qui compte pour 90 % des exportations et des revenus du pays. Entre-temps, la gouvernance de son successeur Nicolás Maduro a passablement aggravé les impacts de cette crise. Avec les menaces d’interventions des États-Unis, qui voudraient, au nom des « droits humains » et de la « démocratie », pulvériser ce pays, la situation est encore plus grave. Une telle intervention aurait pour effet de détruire non seulement le gouvernement, mais d’écraser tout un peuple et ses forces progressistes.