Palestine

13 articles

  • Justice indivisible : Pourquoi ceux qui soutiennent la Palestine doivent se tenir aux côtés d’autres communautés opprimées

    , par Agence Média Palestine, Middle East Eye, Nada Elia

    Les luttes intersectionnelles et de solidarité reposent sur le fait de comprendre que nous sommes associés dans un réseau mondial, que la justice est indivisible et que si nous ne nous tenons pas ensemble au-delà des frontières arbitraires de l’État-nation, de la religion, de l’ethnicité et de la sexualité, alors nous faisons partie intégrante du problème.

    La nécessité de dénoncer et de s’opposer à toutes les formes de racisme, de sexisme, de xénophobie, de classisme et autres doit informer l’activisme des POOPs (progressistes uniquement par rapport à la Palestine), qui doivent comprendre que la Palestine n’est pas une exception, et que la relier aux autres luttes ne constitue pas une dilution, mais un engagement critique. Il doit également s’adresser au pourcentage élevé de libéraux qui sont progressistes, sauf en ce qui concerne la Palestine.

  • L’Anti-Sionisme est un rejet du racisme et de l’impérialisme, pas seulement une critique d’Israël

    , par Eyad Kishawi, Liliana Cordova-Kaczerginski, Max Ajl

    Le Groupe de travail intercoll Palestine publie deux textes successifs sur la question du sionisme qui nous paraît cruciale pour la compréhension de la situation en Palestine.

    Ce deuxième texte, écrit par trois militants anti impérialistes agissant dans différents pays, situe d’emblée le sionisme dans le camp colonial et impérialiste.

  • Jewish Voice for Peace : « Ce qu’est pour nous le sionisme »

    , par Jewish Voice for Peace

    Nous publions deux textes successifs sur la question du sionisme qui nous paraît cruciale pour la compréhension de la situation en Palestine.

    Cette première contribution émane de Jewish Voices for Peace, une association étatsunienne forte de milliers de membres aux USA, qui s’est développée et qui a évolué au point de semer le doute sur Israël dans la population juive de ce pays traditionnellement fidèle à Israël. Le texte explique comment l’association a évolué d’une critique de la seule politique israélienne à la critique du sionisme qui en est au fondement.

  • Les victoires du BDS en 2018 reflètent un mouvement grandissant

    , par Nadia Elia

    Presque tout le monde situe la campagne mondiale de boycott pour la fin de l’apartheid sud-africain dans les années 1980. Cependant, ce qui est fréquemment omis c’est que, si le boycott se renforça effectivement dans les années 1980, ce ne fut pas dans les années 1980 que l’appel aux boycotts fut lancé, mais en 1959.

    Aujourd’hui, nous assistons à un phénomène similaire vis-à-vis la Palestine, car dans tous les pays, des actes de résistance bouillonnent à la surface. Pourtant, nous devons noter que l’un des aspects les plus encourageant de ces avancées est que la plupart d’entre elles ont été réalisées par des personnes, des organisations, et des coalitions locales, sans autre implication directe des « dirigeants » du mouvement BDS, ni des collectifs de direction des différentes organisations centrées sur le BDS.

    Cela illustre aussi le fait que les nombreuses années de discussions politiques catalysées par l’appel palestinien de 2005 en faveur du BDS contre Israël portent leurs fruits.

Suivre Intercoll.net

Réseaux sociaux - Flux RSS