néocolonialisme

8 articles

  • Le droit au retour, clef pour la paix en Palestine

    , par Ilan Pappe, Orient XXI, Tamar Yaron, Uri Davis

    Le « processus de paix » qui avait abouti aux accords d’Oslo en 1993 a échoué pour avoir ignoré deux questions essentielles : la nature de l’État d’Israël et celle du droit au retour des Palestiniens expulsés en 1948. Pourtant, en 2005, un rapporteur spécial des Nations unies, Paulo Sérgio Pinheiro, définissait des « principes » sur la restitution des logements des personnes expulsées ou déplacées. Précis et détaillés, ils méritent d’être relus à la lumière de la passivité persistante de la communauté internationale sur les droits des Palestiniens.

  • Notes sur la Colonialité de la Paix

    , par Fondation Frantz Fanon, Nelson Maldonado-Torres

    L’allusion à la paix comme état d’harmonie au sein d’un ordre établi a longtemps été un outil indispensable dans l’arsenal du colonialisme et du racisme.

    Pour lutter contre ce type de "paix", un sens de la paix décoloniale et décolonisatrice se trouve dans l’amour et la rage de ceux qui se rassemblent pour rendre visible la guerre qui a été perpétuée par des conceptions profondément erronées de l’ordre public.

  • L’Anti-Sionisme est un rejet du racisme et de l’impérialisme, pas seulement une critique d’Israël

    , par Eyad Kishawi, Liliana Cordova-Kaczerginski, Max Ajl

    Le Groupe de travail intercoll Palestine publie deux textes successifs sur la question du sionisme qui nous paraît cruciale pour la compréhension de la situation en Palestine.

    Ce deuxième texte, écrit par trois militants anti impérialistes agissant dans différents pays, situe d’emblée le sionisme dans le camp colonial et impérialiste.

  • Les victoires du BDS en 2018 reflètent un mouvement grandissant

    , par Nadia Elia

    Presque tout le monde situe la campagne mondiale de boycott pour la fin de l’apartheid sud-africain dans les années 1980. Cependant, ce qui est fréquemment omis c’est que, si le boycott se renforça effectivement dans les années 1980, ce ne fut pas dans les années 1980 que l’appel aux boycotts fut lancé, mais en 1959.

    Aujourd’hui, nous assistons à un phénomène similaire vis-à-vis la Palestine, car dans tous les pays, des actes de résistance bouillonnent à la surface. Pourtant, nous devons noter que l’un des aspects les plus encourageant de ces avancées est que la plupart d’entre elles ont été réalisées par des personnes, des organisations, et des coalitions locales, sans autre implication directe des « dirigeants » du mouvement BDS, ni des collectifs de direction des différentes organisations centrées sur le BDS.

    Cela illustre aussi le fait que les nombreuses années de discussions politiques catalysées par l’appel palestinien de 2005 en faveur du BDS contre Israël portent leurs fruits.