Présentation Intercoll

Intercoll est un espace ouvert de débat, d’échange et de mobilisation des mouvements sociaux et citoyens. Il vise à participer à l‘émergence progressive d’un nouvel « intellectuel collectif international » à partir de l’élaboration intellectuelle des mouvements et des réseaux de recherche et d’éducation populaire qui leur sont liés. Intercoll ambitionne de créer un espace international et multiculturel, c’est pourquoi le site fonctionne en six langues. Les articles sont précédés d’un résumé de dix lignes dans les différentes langues permettant à chacun de recourir aux outils de traduction automatique. Sept démarches seront mises en œuvre :

Pour nous contacter

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter !

Les dernières publications

  • Groupes de travail Les victoires du BDS en 2018 reflètent un mouvement grandissant

    Articles du groupe de travail Palestine | , par Nadia Elia

    Presque tout le monde situe la campagne mondiale de boycott pour la fin de l’apartheid sud-africain dans les années 1980. Cependant, ce qui est fréquemment omis c’est que, si le boycott se renforça effectivement dans les années 1980, ce ne fut pas dans les années 1980 que l’appel aux boycotts fut lancé, mais en 1959.

    Aujourd’hui, nous assistons à un phénomène similaire vis-à-vis la Palestine, car dans tous les pays, des actes de résistance bouillonnent à la surface. Pourtant, nous devons noter que l’un des aspects les plus encourageant de ces avancées est que la plupart d’entre elles ont été réalisées par des personnes, des organisations, et des coalitions locales, sans autre implication directe des « dirigeants » du mouvement BDS, ni des collectifs de direction des différentes organisations centrées sur le BDS.

    Cela illustre aussi le fait que les nombreuses années de discussions politiques catalysées par l’appel palestinien de 2005 en faveur du BDS contre Israël portent leurs fruits.

  • Groupes de travail Le « laboratoire » Gaza booste les profits de l’industrie de guerre d’Israël

    Articles du groupe de travail Palestine | , par Agence Média Palestine, Gabriel Schivone

    L’industrie d’armement d’Israël est de deux fois la taille de son homologue américaine en exportations par habitant et emploie un pourcentage de la force de travail nationale qui est le double de celui des Etats-Unis ou de la France, deux des plus importants exportateurs globaux d’armes. Ayant exploré le vaste régime de surveillance le long de la frontière Etats-Unis—Mexique et trouvé des systèmes israéliens installés à chaque tournant, Gabriel Schivone reviens dans cet article sur l’enquête menée avec l’écrivain Todd Miller sur Israël en tant que plus grande industrie de sécurité intérieure du monde.

  • Mobilisations Déclaration du FSMM sur le Pacte Mondial migrations

    Forum Social Mondial des Migrations | , par Forum Social Mondial des Migrations

    Le Forum Social Mondial Migrations (FSMM) réuni à Mexico du 2 au 4 novembre 2018 s’est saisi dans plusieurs de ses ateliers de l’analyse du « Pacte Mondial pour une Migration dite Sûre, Ordonnée et Régulière » qui sera ratifié par les chefs d’États et des gouvernements à Marrakech (Maroc) en décembre prochain.

    A l’évidence, tel qu’il est proposé dans sa version finale, le Pacte s’apparente à une recherche de consensus entre des États sur la gestion sécuritaire des migrations et une recherche de renforcements des mesures sécuritaires pour mettre fin au principe inaliénable de la liberté de circulation.

    Face aux défis migratoires d’aujourd’hui, face à la montée des discours et actes populistes, discriminatoires et racistes, nous organisations de la société civile réunies au sein du FSMM à Mexico réaffirmons notre attachement aux droits fondamentaux des personnes migrantes et de leurs familles.

  • Partenaires Transnational Institut - TNI

    Partenaires | , par TNI

    Le Transnational Institute (TNI) est un institut international de recherche et de plaidoyer engagé dans la construction d’un monde juste, démocratique et durable. Depuis plus de 40 ans, la TNI sert de lien entre les mouvements sociaux, les chercheurs engagés et les décideurs politiques.

À lire ailleurs

  • Que signifie pour l’environnement le projet « China’s One Belt, One Road » ?

    , par Globalization Monitor

    Le projet China’s One Belt, One Road (OBOR) vise à développer la coopération, le commerce et les réseaux d’infrastructures entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe par la création d’une ceinture économique de la Route de la soie et d’une Route de la soie maritime.

    Bien que de nombreux gouvernements et entreprises aient apparemment accueilli favorablement cette politique, l’un des domaines où il convient de s’inquiéter sérieusement est l’environnement.

  • Face à la crise du Venezuela : que faire ?

    , par Plateforme altermondialiste

    Le Venezuela est plongé dans une grave crise sociale, économique et politique. Le décès d’Hugo Chávez, qui avait « refondé » le pays de 1999, a coïncidé avec un catastrophique déclin des prix du pétrole, qui compte pour 90 % des exportations et des revenus du pays. Entre-temps, la gouvernance de son successeur Nicolás Maduro a passablement aggravé les impacts de cette crise. Avec les menaces d’interventions des États-Unis, qui voudraient, au nom des « droits humains » et de la « démocratie », pulvériser ce pays, la situation est encore plus grave. Une telle intervention aurait pour effet de détruire non seulement le gouvernement, mais d’écraser tout un peuple et ses forces progressistes.

  • Polluées, menacées, déplacées : ces communautés amazoniennes aux prises avec des multinationales européennes

    , par Erika Campelo, Ivan du Roy

    Dans l’Etat du Para, au cœur de l’Amazonie, une zone industrielle en expansion dévaste la nature et menace les communautés locales. Cela se poursuit depuis une vingtaine d’années, accidents sanitaires et déplacements de population se succèdent. Les habitants, établis depuis de nombreuses générations, témoignent : pollution des eaux (plus d’accès à l’eau potable, dangers pour la santé, anéantissement de la faune,…), compensations minimes ou inexistantes, leurs conditions de vie empirent de jour en jour du fait de l’activité industrielle de ces multinationales européennes -françaises et norvégiennes notamment. Ces dernières ont de nombreux avantages à exploiter cette zone (géographiques, taxes moindres), d’autant plus que les moyens de lutter contre leurs activités sont moindres : justice avec très peu de moyens, activisme pouvant se révéler dangereux.

Suivre Intercoll.net

Réseaux sociaux - Flux RSS