Présentation Intercoll

Intercoll est un espace ouvert de débat, d’échange et de mobilisation des mouvements sociaux et citoyens. Il vise à participer à l‘émergence progressive d’un nouvel « intellectuel collectif international » à partir de l’élaboration intellectuelle des mouvements et des réseaux de recherche et d’éducation populaire qui leur sont liés. Intercoll ambitionne de créer un espace international et multiculturel, c’est pourquoi le site fonctionne en six langues. Les articles sont précédés d’un résumé de dix lignes dans les différentes langues permettant à chacun de recourir aux outils de traduction automatique. Sept démarches seront mises en œuvre :

Pour nous contacter

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter !

Les dernières publications

À lire ailleurs

  • Algérie : Du prétexte conjoncturel aux causes systémiques. Promesses et dangers d’une révolte de la dignité

    , par Saïd Bouamama

    Les manifestations populaires du 22 février 2019 qui se déroulent de manière simultanée dans la plupart des grandes villes algériennes mais aussi dans de très nombreuses villes moyennes constituent indéniablement l’ouverture d’une nouvelle séquence historique dans l’histoire politique algérienne. Elles marquent l’entrée sur la scène politique d’une nouvelle génération socialisée au cours des deux dernières décennies

  • Que signifie pour l’environnement le projet « China’s One Belt, One Road » ?

    , par Globalization Monitor

    Le projet China’s One Belt, One Road (OBOR) vise à développer la coopération, le commerce et les réseaux d’infrastructures entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe par la création d’une ceinture économique de la Route de la soie et d’une Route de la soie maritime.

    Bien que de nombreux gouvernements et entreprises aient apparemment accueilli favorablement cette politique, l’un des domaines où il convient de s’inquiéter sérieusement est l’environnement.

  • Face à la crise du Venezuela : que faire ?

    , par Plateforme altermondialiste

    Le Venezuela est plongé dans une grave crise sociale, économique et politique. Le décès d’Hugo Chávez, qui avait « refondé » le pays de 1999, a coïncidé avec un catastrophique déclin des prix du pétrole, qui compte pour 90 % des exportations et des revenus du pays. Entre-temps, la gouvernance de son successeur Nicolás Maduro a passablement aggravé les impacts de cette crise. Avec les menaces d’interventions des États-Unis, qui voudraient, au nom des « droits humains » et de la « démocratie », pulvériser ce pays, la situation est encore plus grave. Une telle intervention aurait pour effet de détruire non seulement le gouvernement, mais d’écraser tout un peuple et ses forces progressistes.

Suivre Intercoll.net

Réseaux sociaux - Flux RSS