Présentation Intercoll

Intercoll est un espace ouvert de débat, d’échange et de mobilisation des mouvements sociaux et citoyens. Il vise à participer à l‘émergence progressive d’un nouvel « intellectuel collectif international » à partir de l’élaboration intellectuelle des mouvements et des réseaux de recherche et d’éducation populaire qui leur sont liés. Intercoll ambitionne de créer un espace international et multiculturel, c’est pourquoi le site fonctionne en six langues. Les articles sont précédés d’un résumé de dix lignes dans les différentes langues permettant à chacun de recourir aux outils de traduction automatique. Sept démarches seront mises en œuvre :

Pour nous contacter

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter !

Les dernières publications

  • Mobilisations MORIA Brûle – Est-ce un dernier appel au réveil ?

    Tribunal Permanent des Peuples | , par Groupe de Travail TPP/Mobilisation, TNI

    Moria brûle. Cette horreur au cœur de l’Europe a été dénoncée dès 2015 par des dizaines d’organisations. Au moment de l’incendie, 13 mille personnes étaient enfermées dans une prison de boue, déchets et violence.

    Cette situation est révélatrice de la nécropolitique pratiquée par l’Union Européenne et ses États membres à l’égard des populations migrantes et réfugiées et se combine avec la politique d’externalisation militarisée des frontières.

  • Hommage à Michel Buisson

    Français |

    C’est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès de Michel Buisson.
    Michel a participé au lancement de intercoll.net, intellectuel collectif international des mouvements sociaux. Il a assuré l’animation du groupe de travail d’intercoll sur la souveraineté alimentaire en recherchant et (...)

  • Groupes de travail Le droit au retour, clef pour la paix en Palestine

    Articles du groupe de travail Palestine | , par Ilan Pappe, Orient XXI, Tamar Yaron, Uri Davis

    Le « processus de paix » qui avait abouti aux accords d’Oslo en 1993 a échoué pour avoir ignoré deux questions essentielles : la nature de l’État d’Israël et celle du droit au retour des Palestiniens expulsés en 1948. Pourtant, en 2005, un rapporteur spécial des Nations unies, Paulo Sérgio Pinheiro, définissait des « principes » sur la restitution des logements des personnes expulsées ou déplacées. Précis et détaillés, ils méritent d’être relus à la lumière de la passivité persistante de la communauté internationale sur les droits des Palestiniens.

À lire ailleurs

  • Big Brother pourrait nous regarder à jamais

    , par EuroMed Rights, RHOMDANI Massoud

    Face à la crise sanitaire posée par la pandémie de COVID-19 et à son impact sur les populations, les gouvernements ont recouru à des mesures restrictives telles que la mise en place d’états d’urgence, la distanciation sociale et l’utilisation d’outils technologiques avancés. Bien que ces mesures puissent (...)

  • Ils continuent à tuer nos enfants !

    , par Autres Brésils, Debora Maria da Silva

    Dans ce texte, Débora Maria da Silva - membre fondatrice du Movimento Independente Mães de Maio - revient sur le 14ème anniversaire des Crimes de Mai au Brésil, les violences policières, le déni de démocratie aux populations noires ainsi que sur la gestion meurtrière de la crise sanitaire déclenchée par l’arrivée du Covid-19 au Brésil.

  • Le rôle des pandémies et du climat dans la crise de civilisation

    , par MASSIAH Gus

    À partir de la lecture du livre de Kyle Harper sur la chute de l’empire romain occidental, le texte se livre à des libres réflexions dans ces temps incertains.

    La réflexion porte sur la perte de résilience et la chute de l’empire américain ainsi qu’au déplacement du centre du monde et à la montée de l’Asie. Cela inscrit dans l’horizon le dépassement du capitalisme, ce que nous conduit également à revenir sur la compréhension des transitions entre civilisations et à resituer l’effondrement comme un passage vers l’émergence de nouvelles civilisations.

  • Politiques du non-accueil en Tunisie

    , par FTDES, Migreurop

    Le présent rapport est le fruit d’un travail de terrain réalisé entre octobre 2019 et décembre 2019 en partenariat avec le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux et le réseau euro-africain Migreurop. Au cours de cette mission, 90 entretiens ont été réalisés avec des personnes migrantes, des représentant·e·s d’ONG locales et internationales, des chercheurs et des chercheuses, des militant·e·s, des avocat·e·s, des journalistes ainsi que des acteurs institutionnels aussi bien au niveau national qu’au niveau local.

  • Notes sur la Colonialité de la Paix

    , par Fondation Frantz Fanon, Nelson Maldonado-Torres

    L’allusion à la paix comme état d’harmonie au sein d’un ordre établi a longtemps été un outil indispensable dans l’arsenal du colonialisme et du racisme.

    Pour lutter contre ce type de "paix", un sens de la paix décoloniale et décolonisatrice se trouve dans l’amour et la rage de ceux qui se rassemblent pour rendre visible la guerre qui a été perpétuée par des conceptions profondément erronées de l’ordre public.